3 ans, 50 vidéos, 50 000 abonnés

Et pouf. 3 ans.

J’ai posté ma toute première vidéo le 12 septembre 2013. Elle n’avait pas de son, il ne se passait pas grand-chose et elle ne venait qu’illustrer un article de blog.


Depuis ? Depuis, j’ai publié 50 vidéos et nous sommes plus de 50 000 à nous retrouver au moins une fois par mois sur la chaîne Scilabus.

J’ai alors pensé que ces trois paliers combinés (3 ans / 50 vidéos / 50k abonnés), serait une bonne occasion de revenir sur le chemin parcouru. Sur les périodes de doute, sur ma découverte de la réalisation de vidéos et sur les étapes clefs qui font que vous êtes en train de lire ces lignes aujourd’hui.

Quand je me suis décidée à faire de la vidéo, je faisais un blog de science et je n’avais aucune espèce d’idée de comment réaliser une vidéo. Ce qui m’intéressait c’était la communication de la science, la technicité de comment faire une vidéo me dépassait et ne m’intéressait pas.

Mais j’ai essayé. Sachant pertinemment qu’avec mon absence d’expérience ça allait être mauvais.

Et ça a été mauvais.

Longtemps.

Heureusement, j’avais deux soutiens indéfectibles, ma sœur et mon chum (chum : mot québécois qui est plus joli que « concubin »). Eux deux m’encourageaient tout en exigeant de plus en plus de qualité dans la forme. Sans eux, je ne sais pas si j’aurais continué.

Les 8 premiers mois, je n’assumais pas mes vidéos, je les savais mauvaises. Sur la forme du fait de mon incompétence, mais aussi sur le fond du fait de mon syndrôme de l’imposteur, qui me colle aux basques en permanence. J’ai donc gardé ma chaîne secrète tout en publiant au moins une fois par mois dessus. Je n’aurais pas été assez solide pour recevoir des mauvais commentaires. J’avais d’abord besoin de me construire une identité sur le web et de jauger la vraie valeur de ce que je faisais.

Petit à petit, à force de m’entraîner, les vidéos s’amélioraient. Juste assez pour en parler au café des sciences, une association de blogueurs, qui m’ont accueillie… et même fait de bons retours sur mes vidéos. Quelle surprise ! Serais-je moi-même trop exigeante envers ce que je produis ou sont-ils particulièrement gentils ? Sans doute un peu des deux.

En juillet 2012, j’atteignais les 100 abonnés. J’étais épatée !

100-abonnes

Je me suis alors lancée dans une vidéo que j’avais en tête depuis bien longtemps mais qui était un vrai défi de réalisation pour moi. Cette vidéo, c’est celle où j’explique quelle est la profondeur maximale à laquelle on peut aller avec un tuba. L’expérience était super fun à faire mais malheureusement, je l’ai très mal réalisée. Le fond vert est mal détouré, le son saute et j’imagine que le rythme est pourri. Je n’ose pas la revoir. Pourtant… c’est la vidéo la plus vue de ma chaîne. Ce qui est particulièrement rageant pour mon moi d’aujourd’hui d’imaginer que c’est cette vidéo qui me représente, alors qu’elle est plutôt le témoin de mes erreurs passées.

Il y a eu deux tournants qui ont été à l’origine d’une amélioration de la qualité de mes vidéos:  

1- le jour où une personne m’a dit que mon son était trop faible. J’ai alors exposé mon problème à la vidéothèque d’alexandrie, (association rassemblant des vidéastes culturels) et Nota Bene m’avait alors répondu : « est-ce que ton vumètre est bien à -6db ? ».

Il y a eu un blanc. Je ne savais pas ce qu’était un vumètre (c’est un bidule qui permet de visualiser l’amplitude du son sur le logiciel de montage). Ça a été le début. J’ai commencé à chercher. Avec les bons termes. À demander de l’aide. Je commençais à comprendre toute la technicité de la chose. Moi, passionnée de technologie, j’étais passée à côté de la technologie qui était là pour me rendre service et rendre service à la science que je voulais communiquer. Une aberration ! On était déjà à la 21ième vidéo !

(montez le son !!!)

2- le jour où, alors que je demandais conseils, Cyrus North m’a dit “va voir la chaine rougevertbleu”. Il avait raison ! C’est une vraie perle pour les amateurs comme moi. J’ai mis en place les conseils et le rythme de mes vidéos a soudainement changé, j’ai commencé à faire de la colorimétrie, à jouer plus avec le son… Ça c’est depuis la vidéo 43 ou 44, c’est récent !

(c’est mieux non ?)

Depuis un peu moins d’un an, je regarde sans arrêt des tutoriels, des conférences, des vidéos de mes confrères (quel drôle de mot dans ce contexte), pour bâtir mes connaissances dans ce domaine, pour définir ce que j’aime et n’aime pas et ainsi créer mon style. C’est ça que j’aurais du faire dès le début. J’ai juste été *un peu* lente au démarrage.

Au delà de mon apprentissage des techniques, j’ai aussi bâti ma confiance et essayé d’enterrer mon syndrome de l’imposteur grâce à vous et tous les commentaires bienveillants que vous laissez sous les vidéos. Jamais en 3 ans sur Youtube je n’ai reçu de commentaire sexiste, ni méchant. Que du constructif ! Merci, vous êtes géniaux.

Il y a eu deux grands boom d’abonnés. Lorsque ma vidéo sur les 6 façons de mourir sur la lune a été partagée par Koreus et lorsque Dirty Biology m’a recommandée auprès de ses abonnés. C’est sans doute par ce biais là que vous avez découvert Scilabus. Comme quoi, si on passe notre temps à répéter que l’important c’est de “partager les vidéos”, c’est parce que c’est vrai !

Depuis peu, s’amorce, doucement, un changement au niveau de mon approche. Avant, je présentais les concepts scientifiques de manière très formelle, scolaire, à la façon d’un exposé. J’ai de plus en plus le souhait de m’éloigner de ça et de raconter une histoire qui porte en elle la science que je veux apporter. C’est beaucoup plus difficile à faire mais sans aucun doute plus efficace pour communiquer. Je m’essaye alors à plein de formats différents, de la biographie historique (grâce aux LEGO de M.Caron), une sorte de top (les mythes sur les poils), un mini docu (?) avec les jeux olympiques et encore sous d’autres formes que vous découvrirez (très) bientôt. J’aime changer les approches et explorer plein de façons de faire. Pourtant, il parait qu’il vaut mieux se cantonner à un seul style de vidéo pour mieux satisfaire son auditoire. Oupsi.

Aujourd’hui, même si l’approche commence à évoluer, le fond n’a que très peu changé depuis le début mais je n’envisage plus de faire une vidéo sans son aspect esthétique qui me rebutait tant au début. Les deux sont devenus complètement indissociables. Je sais que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre et j’ai hâte de relire ce texte dans 3 ans, pour voir à quel point je suis, finalement, encore bien innocente.

À dans 3 ans.

You may also like...

17 Responses

  1. Longue vie à Scilabus. J’en retiens que tu es tout de même super dure avec toi même. Je sais que c’est souvent moteur chez certaines personnes, mais c’est angoissant de se dire que ça pourrait t’empêcher de nous procurer de ta superbe vulgarisation!

  2. Marianne dit :

    Quelle belle évolution 🙂 Bravo à toi, et here’s to three more years!

  3. Merci à vous deux 😉
    Ouais, je suis peut être dure. Mes idoles c’est smarter every day et veritasium. Alors forcément, ça met la barre un peu haut…

  4. Julie dit :

    J’ai découvert ta chaine grâce à DirtyBiology comme beaucoup d’autres, et depuis j’attends chacune de tes vidéos avec impatience 🙂 Tu traites toujours de sujets très variés sans grand rapport les uns avec les autres et étant moi-même très curieuse à propos de tout, j’adore ! Pour moi tes vidéos sont déjà parfaites, je ne fais pas grande attention aux détails quand le fond est captivant… Certes Veritasium et Smarter every day sont de gros poissons, mais je trouve ta chaine plus « proche » du public dans le sens ou l’on peut reproduire ce que tu proposes chez nous. Continue à faire ce que tu fait et à te laisser porter par tout ce qui pourra t’inspirer ! 😉

  5. Fran dit :

    Bravo ! C’est un très beau texte ! Je suis très heureux de ton succès qui ne peut que grandir ! Vivement la prochaine vidéo!

  6. anca dit :

    Elles sont canons tes vidéos !! Continue !! Je suis pour les expérimentations et pour l’humour, et tu allie les deux. Go on and just beat it :p!

  7. Guy Lamoustache dit :

    Ok « chum » (si c’est prononcé « cheum ») en Français c’est juste le verlan de « moche »…

  8. Merci à tous !

    Chum se prononce « tcheum »

  9. roxane dit :

    he bien merci pour tout ces efforts et tout ce travail! Petite, j’aimais jeter un oeil aux « sciences et vie » qu’achetais mon père, mais mes résultats scolaires en français et en maths m’ont propulsés dans la case des « littéraires »…Tes vidéos (ainsi que celles de tes « collègues » vidéastes) m’ont permis de redécouvrir a quel point la science peut être fascinante! En plus de cela, étant plutot engagé politiquement, je découvre aussi graçe à votre travail que la science en elle même est , non pas un ennemi mais un moteur fantastique pour nos sociétés pour peu qu’elle soit mieux comprise et plus accessible. Tu fais un très bon boulot, tu peux être fière de toi! Encore merci!

  10. Sirtin dit :

    Hello,

    C’est un beau texte et c’est intéressant de voir comment tu te considères et comment ça a progressé. Honnêtement, je n’ai jamais pu profiter de tes capacités de vulgarisation en vidéo pour la bête raison qu’il n’y a pas de sous-titrage en français. Étant sourd, j’en ai besoin pour suivre les dialogues…

    Là, c’est un coup de gueule qui ne s’adresse pas seulement à toi mais à tout les passionnés de vidéos qui passent toujours à côté d’une population non négligeable, à tel point que je ne fais même plus l’effort de voir ce qui se passe dans les vidéos…

    Voilà, c’est dit !
    🙂

  11. Merci Roxane !

    @sirtin : C’est vrai. Toutes mes vidéos à 2-3 exceptions près sont sous titrées en anglais (bénévolat de ma sœur) et la plupart (surtout les plus récentes) sont sous titrées en français grâce à des bénévoles anonymes.
    Et dans la communauté des vidéastes culturels, il y a une grande attention à mettre les sous titres.

    (je sais que tu parles avec Pierre, mais je ne voulais pas laisser ce messages sans réponses pour ceux qui liraient les commentaires)

  12. Sirtin dit :

    J’ai discuté avec Pierre et effectivement, je suis injuste envers toi. Tu as précisé que la première vidéo de ton article n’était pas sous-titrée (ça m’apprendra à lire en diagonale) et je n’avais pas compris, pour les autres vidéos de l’article, qu’il y avait la possibilité de choisir la langue du sous-titrage en cliquant sur la roue dentée.

    Merci donc à toi de faire tous ces efforts, je vais maintenant regarder plus régulièrement tes productions avec intérêt ! Cela fait vraiment plaisir.

  13. Marceau dit :

    Longue vie à Scilabus, et merci de votre travail et de vos vidéos que je suis toujours avec plaisir !
    Et malgré tout le chemin parcouru et tous les progrès techniques, je continue de la trouver très bien la vidéo sur le tuba !
    All the best!!!

  14. Yoann LE BARS dit :

    Félicitations pour cette belle évolution !

    Au passage, comme vous n’avez pas donné de moyen de contact pour ceux qui n’ont pas de compte Facebook, je profite de ce commentaire pour une demande. Je viens de faire une présentation de ce blog :

    http://le-bars.net/yoann/fr/2016/10/31/scilabus-le-blog-de-viviane-lalande/

    J’y utilise votre photo que l’on peut trouver dans la section « À propos ». Je voudrais m’assurer que vous êtes d’accord pour que je l’utilise et qu’elle est correctement crédité. Éventuellement, peut-être avez-vous un meilleur visuel à me conseiller pour représenter Scilabus.

    • vivianelalande dit :

      Il y a plein de moyens de me contacter ! Facebook, youtube, twitter, ici même… le choix est trop grand 😉
      Pour utiliser la photo, pas de pb, il faut préciser que c’est Eric Myre le photographe. Si tu as jugé que c’était ça le meilleur visuel, alors pas de problèmes. 😉

      • Yoann LE BARS dit :

        J’ai bien indiqué que la photo a été prise par Éric MYRE. Cela dit, mon objectif est de placer une image représentative de l’identité visuelle de votre site. Du coup, c’est vous qui pouvez me dire ce qui correspond le mieux à l’identité visuelle que vous souhaitez pour votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *