Un téléphone portable pour les examens médicaux

Les avancées technologiques et les découvertes de la recherche scientifique ont des impacts parfois à des endroits inattendus. Par le passé, nous avons eu l’exemple des technologies ou techniques développées pendant la guerre qui ont trouvé leurs places dans la vie de tous les jours. On peut citer les radars, les premières transfusions sanguines réussies, la pénicilline…

Aujourd’hui, ce sont les technologies que nous transportons tous les jours (pour la plupart d’entre nous du moins) dans nos poches qui viennent de trouver une autre application dans le domaine de la médecine.

Les smartphones et tablettes numériques (IPhone, et autres Android) possèdent des bibliothèques d’applications qui permettent d’avoir accès à tes tas de gadgets plus ou moins utiles. Et parmi les applications utiles, on en retrouve certaines qui sont destinées aux professionnels de la santé pour réaliser des examens. Par contre, ces applications ne revendiquent leurs utilisations que dans le cas d’une absence d’hôpitaux comme pour les régions reculées ou sinistrées.

Faisons un petit tour d’horizon de ces nouvelles applications :

L’échographie :

Contrairement à ce que l’on pourrait croire ou à ce que l’on peut lire à droite à gauche, cet ensemble composé d’un téléphone et d’une sonde, n’est pas destiné aux futures mères qui passeraient leurs journées à observer leur bébé (big brother est vraiment partout !) mais bien pour les professionnels et seulement si un appareil complet n’est pas disponible.Cet ensemble a été approuvé par la Food and Drug Administration (grande institution américaine régulant tout ce qui a attrait à la médecine) ce qui prouve que des tests extensifs ont été réalisés et que la qualité du produit est garantie. Cela devrait coûter autour de 8 000$.

Pour en savoir plus : http://mobisante.com/default.aspx

2011_03_13_echographie

L’électrocardiogramme de poche :

En ajoutant une coque dotée de deux électrodes sur votre iPhone, vous pouvez obtenir les signes vitaux du patient en apposant iPhone sur le cœur ou avec deux doigts.

Pour en savoir plus : http://alivecor.com/video.htm

2011_03_13_ecg

Sphygmomanomètre (tensiomètre):

Dans un article précédent, on expliquait comment on mesurait la pression artérielle. Et bien il semblerait que le principe soit portable… Et il y a même de la concurrence !

Pour en savoir plus :

2011_03_13_pressionIphone

Balance high-tech qui communique avec votre téléphone

Cette balance et son application associée vous permettent de suivre régulièrement votre poids en détails. Ainsi, masse grasse, masse maigre, vos indices de masse corporelle…

Pour en savoir plus :http://www.withings.com/en/bodyscale

2011_03_13_balance

Détecter le cancer.

Un appareil externe de Résonance Magnétique Nucléaire (dont les éléments constitutifs ne couteraient que 200$) réalise les tests et votre iPhone analyse les résultats. Pour l’instant, les tests de cet appareil ont une meilleure efficacité que l’analyseur standard et avec une grande rapidité (1h contre 3 jours standard). Cela ne fonctionne pour l’instant que pour le cancer de l’estomac. On attend impatiemment des tests plus approfondis pour être convaincus. Les résultats ont tout de même été publiés dans la revue scientifique « Science », la seconde plus grande revue de recherche du monde. Affaire à suivre !

Pour en savoir plus :

2011_03_13_NMR

Écrire des prescriptions

Ces logiciels existent déjà sur ordinateurs et sont très utilisés. Voici le même principe mais sur téléphone.

Pour en savoir plus : http://www.iprescribe.net/pms/index.jsp

2011_03_13_prescription

Microscope pour observer les lésions de la peau :

Prenez une photo d’une région de votre peau et envoyez-là à votre dermatologue !Pour en savoir plus :

2011_03_13_microscope

Lire des radiographies :

Les radios sont enregistrées en format DICOM (et non pas en jpg…) et le logiciel Osirix sur ipad/iphone permet de lire ce format de fichier paticulier. Dropbox qui est un logiciel de stockage de données en ligne, permet de transférer les données de l’appareil de radiologie au lecteur portable qui est utilisée dans le même temps. Osirix et Dropbox permettent aux médecins de transporter les radiographies avec eux lors de discussions avec les patients.

Pour en savoir plus : http://www.imedicalapps.com/2010/12/dropbox-osirix-ipad-radiology-images-operating-room/

2011_03_13_osirix

L’accéléromètre contenu dans l’iphone pour évaluer la maladie de parkinson

Une équipe de chercheurs a -le plus sérieusement du monde- commencé à caractériser la maladie de Parkinson chez certains patients à l’aide de l’accéléromètre contenu dans l’Iphone (c’est le capteur qui fait changer l’orientation de l’écran selon l’inclinaison de l’appareil)

Pour en savoir plus :http://www.imedicalapps.com/2011/02/iphone-accelerometer-diagnose-parkinsons-disease-tremor/

2011_03_13_parkinson

Et bien sur, il existe encore de nombreuses autres applications dont nombres d’entre elles sont destinées aux étudiants et à leur apprentissage de la Vie (notez la majuscule).

Il est à regretter que la grande majorité de ces applications (sauf pour l’échographie) soit dédié à une seule plateforme -l’iPhone- alors que les technologies concurrentes n’ont pas de raisons de rester à la traîne. Ces applications couplées ou non à des appareils portables externes (les sondes) promettent de révolutionner les médecines mobiles, faciliter les apprentissage et enfin créer un nouveau support que le papier ou les ordinateurs.

Sujet passionnant à suivre !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *