La simplicité des systèmes de mesure

Lorsque les départements de recherche et développement des compagnies conçoivent leurs produits, ils le font avec les unités de mesure avec lesquelles ils sont le plus à l’aise. Mais entre les clients et les fournisseurs, tout le monde n’utilise pas le même système de mesure. Alors, comment, un produit vendu à l’international peut-il satisfaire tous les clients ?

La réponse est simple, c’est au client de s’adapter. Soit en utilisant des tables de conversions (ce qui n’est pas toujours suffisant) soit en changeant de fournisseur.

Dans certains cas la tâche est encore plus ardue. Sur un même outil, il est possible de trouver plusieurs systèmes de mesure… comme dans l’exemple du cathéter.

2010_10_30_length

Cathéter Terumo Finecross – www.terumois.com

Un cathéter est un long tube de plastique (en général creux) utilisé pour se déplacer dans les vaisseaux sanguins du corps humain ou via les ‘cavités naturelles’. Le but étant d’aller effectuer des opérations avec ce cathéter sans réaliser de chirurgie ouverte. L’utilisation de cet outil permet une intervention dite minimalement invasive.

Et lorsque les médecins utilisent un cathéter, ils doivent connaitre parfaitement 3 systèmes d’unité :

  • Le mètre (système de mesure international) pour la longueur totale du cathéter
  • Les pouces (système de mesure impérial/anglosaxon) pour le diamètre interne du cathéter
  • Le french, pour le diamètre externe dont la conversion est : 1mm = 3 Fr.

2010_10_30_inner-outer_

Vue de coupe du cathéter

Nous avons donc 3 systèmes d’unité différents sur un seul outil pour estimer un même type de paramètre : une longueur. Abérrant !

Les médecins à qui j’ai pu demander ne connaissent pas de raisons pour lesquelles ces trois unités cohabitent. Ma théorie est que la présence de 3 systèmes de mesure permet de savoir de quels paramètres les médecins parlent sans avoir à le préciser. S’ils parlent de 3 Fr, c’est qu’il s’agit du diamètre externe, inutile de le préciser ; même chose pour les pouces et les centimètres. Sans doute cela simplifie t-il les communications…?

Connaissez-vous d’autres exemples où on trouve ces mélanges d’unité ?

You may also like...

1 Response

  1. Rol dit :

    En électrotechnique : puissance active en W (Watt), puissance réactive en VAr (Volt Ampère réactif), puissance apparente en VA (Volt Ampère) : mais tous trois sont le produit d’une tension (Volt) par un courant (Ampère) (le facteur cosinus(phi) est sans dimension) : la raison est de permettre de savoir de quelle grandeur les électrotechniciens parlent sans avoir à le préciser (utilisation pour les transformateurs, les moteurs, les alternateurs, etc …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *